Accueil du site > Actualités > Yaoundé II : une nouvelle initiative (...)

Yaoundé II : une nouvelle initiative pour résorber le chômage des jeunes vient d’être lancée

Publiée le mercredi 22 août 2012


Le projet « Agir pour les jeunes de Yaoundé 2 » a été officiellement présentée le 27 juillet dernier, en présence de Luc Assamba Assamba, le maire de cette municipalité et du représentant du sous préfet dudit arrondissement.

 

Former des jeunes dans les petits métiers tels que la coiffure, la couture, l’informatique et la décoration et les accompagner dans la mise sur pied d’activités génératrices de revenus (AGR). Tels sont les principaux objectifs que se fixe le projet « Agir pour les jeunes de Yaoundé 2 » (AJY 2), pour contribuer à sa manière à l’amélioration des conditions de vie des jeunes issus des bidonvilles de la Commune d’arrondissement de Yaoundé II. La cérémonie de présentation officielle dudit projet a eu lieu, le 27 juillet dernier, à la Maison des jeunes de Nkomkana, en présence de plusieurs personnalités de la municipalité de Yaoundé II et des représentantes de ministères de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MINEFOP), de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC), et de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF).

Présent à l’événement, Luc Assamba Assamba, le maire de cette municipalité, a déclaré que le projet AJY2 est le bienvenu dans sa localité, « car l’Etat ou la commune ne peut pas tout faire seul surtout devant les nombreuses préoccupations des jeunes en difficulté, il a besoin de l’encadrement de tous les acteurs ». Le représentant du sous préfet dudit arrondissement, quant à lui, salue l’initiative de l’association de jeunes femmes All Women Together (AWT), qui vise spécifiquement à apporter des appuis à la jeune fille notamment les filles mères par l’apprentissage aux petits métiers. « Pour sa phase pilote, AJY2 s’intéresse exclusivement aux jeunes femmes car durant nos descentes dans les bidonvilles de Yaoundé II, nous avons constaté que les jeunes filles mères abandonnent très tôt les études et croupissent dans la pauvreté et  l’oisiveté », explique Vanessa Kenmoe, présidente de AWT. En termes de réalisation, depuis le 1er juin dernier, 8 jeunes ont été placés dans un atelier de couture, 3 en décoration, 3 autres dans un salon de coiffure et 6 bénéficiaires dans un atelier d’informatique. « Des descentes de suivi dans les différents ateliers de formations se font de façon bimensuelle. Un processus de négociation de partenariat sera engagé avec les coopératives et mutuelles d’épargne et de crédit pour la signature des conventions de soutien et enfin un accompagnement des bénéficiaires permettra l’acquisition des moyens de production pour l’implantation de leur propre AGR », nous explique Nelly Doris Tsimegne, chef du projet AJY 2. 

 

Vie associative

La journée a été clôturée par un atelier de formation des bénéficiaires du projet sur la vie associative durant lesquels ont intervenus Cyrille Rolande Bechon, directrice exécutive de Nouveaux Droits de l’Homme (NDH) Cameroun et le Dr Hilaire Kamga, directeur exécutif du cabinet Futur’Afrique Consulting et un représentant du Fonds National de l’Emploi. AJY2 est un projet initié par AWT, avec le partenariat de Solutions Cameroun et NDH Cameroun.


SPIP Contactez-nous | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |  Accèder à l'extranet