Accueil du site > Actualités > Budget participatif

Budget participatif

par Assoal (25/01/2011)

La Maison du parti de Nkolndongo à Yaoundé a servi de cadre à cet atelier qui a connu trois moments forts. Outre la restitution du rapport alternatif rédigé par la plateforme des Droits Economiques, Sociaux et Culturels (DESC), dont la présentation avait eu lieu le 10 décembre dernier à la fondation Tandeng Mouna, suivi d’un échange autour des DESC et des Droits civils et politiques, leurs rapports et leurs mises en application, il était question de passer à l’apprentissage du nouveau concept d’outil de collecte d’informations, relatives aux problèmes prioritaires à soumettre aux élus locaux de leurs quartiers respectifs. La formation en elle-même sera théorique et pratique. Selon Achile Noupeou, le formateur, la méthode de photos parlantes permet de présenter les problèmes cruciaux auxquels sont confrontées les populations de manière imagée. Elle vise notamment à rendre plus vivantes les rencontres entre élus et populations, à les mettre en face de certaines réalités et à immortaliser le vécu des uns et des autres. Plus concrètement, ledit concept se veut comme un dispositif permettant la participation de la population aux affaires publiques communales selon leurs priorités et à faire des propositions aux élus pour validation. Par la méthode participative, ils se donnent un code de procédures qui devra servir de canevas afin de mener à bien cette mission. Au terme des travaux, les animateurs se sont déportés en petits groupes aux alentours de la Maison du parti de Nkolndongo pour faire quelques échantillons photographiques visant à matérialiser les enseignements reçus avant de fixer un calendrier de travail par secteur.

Dans la même rubrique

SPIP Contactez-nous | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |  Accèder à l'extranet