Accueil du site > Actualités > Appels à candidature pour la session (...)

Appels à candidature pour la session de formation sur le Budget participatif, la gouvernance locale et la transparence budgétaire

Publiée le jeudi 14 mars 2013


Appel à Candidature pour la Session de formation nationale sur le thème :

GOUVERNANCE LOCALE, BUDGET PARTICIPATIF ET TRANSPARENCE BUDGETAIRE

28-30 mai 2013 à Yaoundé-Cameroun

  • Contexte et Justification

Le budget participatif apparaît de plus en plus comme une innovation des pratiques d’administration municipale apte à promouvoir les principes de bonne gouvernance locale. De fait, l’approche de budgétisation participative peut procurer bien des avantages aux autorités locales comme à la société civile. Elle peut rendre les dépenses municipales plus transparentes et stimuler la participation des citoyens à la prise de décisions relatives aux ressources publiques et leur mobilisation.

Elle peut aussi améliorer les recettes fiscales des municipalités et réorienter les investissements municipaux vers les services sociaux de base en faveur des quartiers défavorisés. Elle contribue enfin au renforcement des réseaux sociaux et aide à aplanir les divergences entre élus et les différentes composantes de la société civile.

Parce qu’il élargit la base de la participation des citoyens à l’affectation des ressources publiques, le budget participatif concourt à l’avènement de collectivités locales socialement mieux intégrées, en permettant aux catégories sociales traditionnellement marginalisées de rompre le cycle de l’exclusion.

Depuis son apparition en 1989 à Porto Alégré au Brésil, cette pratique ne cesse de se développer. Aujourd’hui, plus de 1500 collectivités territoriales dans le monde entier adoptent les principes du BP, au gré d’un grand nombre de variantes locales.

Au Cameroun, le budget participatif attire de plus en plus l’attention du gouvernement, de la société civile et des organismes de développement international, qui y voient une plate- forme novatrice permettant aux collectivités territoriales une meilleure prise en charge des Objectifs de Développement et aux citoyens de mieux se faire entendre dans l’élaboration des budgets et la gestion des ressources et services publics.

Le budget participatif est reconnu non seulement comme un bon moyen d’orienter les ressources publiques vers les plus pauvres, mais également une meilleure inclusion sociale et économique et l’approfondissement des processus de décentralisation et à la responsabilisation des gouvernants vis-à-vis de la société. Le rapport du panorama des expériences de Budget Participatif présenté par l’Alliance Camerounaise du Budget Participatif établi un décompte de 29 communes au Cameroun engagées dans le BP. En perspective, plus de 60 nouvelles communes ont émis leur intention d’adhérer à l’approche pour l’année 2013.

Cette progression exponentielle nécessite la mise en disposition de ressources humaines compétentes et aptes à accompagner les collectivités locales camerounaises qui désirent s’engager.

La présente session s’inscrit dans cette perspective et offre une opportunité de formation et échange d’expériences entre pays africains. Elle est organisée par ASSOAL dans le cadre du Projet Technologies de l’information et de la communication pour la gouvernance locale et le Budget participatif.

  • Objectif de la session

L’objectif de cette session de formation est de créer un pool de compétences nationales aptes à accompagner les collectivités territoriales dans l’élaboration de leurs Budgets locaux selon une approche Participative et une éthique de gestion dans la transparence.

De manière spécifique, il s’agira de :

  • Former une trentaine de responsables et conseillers municipaux, facilitateurs nationaux, aux concepts, principes, et méthodes d’élaboration et mise en oeuvre du Budget Participatif,
  • Accompagner les responsables et conseillers municipaux, facilitateurs formés à élaborer, un plan d’action pour la dissémination du budget participatif et l’accompagnement des collectivités territoriales.

 

  • Contenu de la session :

1èrepartie : Concepts et principes du Budget Participatif,

  • Cadre institutionnel de la décentralisation et des finances locales,
  • Le budget classique,
  • Les droits et devoirs des citoyens dans le cycle budgétaire,
  • Historique et Introduction au budget participatif,
  • Les principes, concepts et différentes dimensions du budget participatif,
  • Les conditions d’application du budget participatif,
  • Les avantages du BP.

 

2ème Partie : Méthodes et approches de démarrage du BP

  • Construire la volonté politique,
  • Etudier le profil de gouvernance,
  • Etablir les cadres de négociation et de dialogue,
  • Régulation interne et définition des règles pour le BP,
  • Mise en route du processus du Budget Participatif.

 

2ème Partie : Méthodes et approches pratiques de mise en oeuvre du BP

 

  • Etat des lieux de la collectivité locale (PCD, PIP, PIA),
  • Mobilisation populaire, Diagnostic et vote des priorités,
  • Formation des alliances et dialogue pour l’inscription budgétaire,
  • Mise en œuvre du BP,
  • Suivi et évaluation de l’exécution du BP,
  • Contrôle citoyen de l’action public et responsabilité sociale des entreprises.

 

3ème Partie : Ebauche des plans d’action

  •  Démarche méthodologique :

L’approche de formation sera largement participative et la session intensive. La session de formation sera articulée autour des temps forts suivants :

  • Information sur le Cadre Institutionnel de la décentralisation au Cameroun,
  • Information sur le cycle budgétaire classique,
  • Information sur le cadre théorique et pratique du BP,
  • Formation aux outils et méthodes d’accompagnement du BP,
  • Visite de terrain,
  • Elaboration des plans d’actions.

 

  • Public ciblé, nombre de participants et modalités de sélection

Cette session de formation sera consacrée au public francophone et cible une trentaine de participants qui seront sélectionnés parmi :

  • Les structures en charge de la décentralisation, de la gouvernance et du développement local au Cameroun,
  • Les Responsables des projets ou programmes d’appui conseil aux collectivités territoriales décentralisés,
  • Les Responsables de formation des Ongs, programmes et projets,
  • Les élus et conseillers élus qui souhaitent renforcer les aptitudes à mettre en oeuvre le budget participatif dans leurs communes.

Les dossiers de candidature sont attendus au plus tard le 15 mars 2013 à 11H contre décharge au siège d’ASSOAL sis derrière l’usine Bastos en face de Kindjo,

Tel : 22 20 10 12 / / 77 29 54 64, Email : assoalcam yahoo.fr

Le dossier de candidature comprendra :

  • lettre de motivation,
  • CV détaillé et signé.

Attention : le nombre de place étant limité, nous vous encourageons d’envoyer rapidement votre candidature.

Diplôme délivré :

Une attestation co-signée par ASSOAL et le partenaire de la formation sera délivrée. Pour recevoir l’attestation, l’assiduité est de rigueur. Le participant bénéficiera d’un Kit comprenant le manuel du BP au Cameroun et la boîte à images sur le BP.

Prise en charge :

La session de formation se tiendra pendant trois jours. Les participants devront prendre en charge leur frais de déplacement (transport et déplacement dans la ville). Les frais de participation sont évalués à 100 000 FCFA, couvrant les frais d’inscription individuelle, la documentation et les frais de restauration (pause café et déjeuner).

Renseignements et inscriptions :

Pour toute information prière de contacter ASSOAL : sis derrière l’usine Bastos en face de Kindjo, Tel : 22 20 10 12 / 77 29 54 64, Email : assoalcam yahoo.fr


NB : Télécharger le formulaire d’inscription


SPIP Contactez-nous | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |  Accèder à l'extranet